Août 312011
 

Peta Wilson Tribute. Ajouter cette vidéo à mon blog. ​ 1 kiff | Ajouter un commentaire – Aucun commentaire |. #Posté le samedi 12 mars 2011 16:28. Publicité. « Article précédent : Tribute 2 Penelope Cruz

Lire tout l’article…

Pour aller plus loin :
DaredevilDaredevilHéros de bande dessinée adulé aux États-Unis, Daredevil est né en 1964 et fait maintenant ses premiers pas sur grand écran, sous les traits de Ben Affleck, dans un film rythmé et sombre de Mark Steven Johnson. Matt Murdock est avocat le jour, prêt à défendre la veuve et l’orphelin, et justicier la nuit, durant laquelle il traque le mal dans les sombres ruelles de Hell’s Kitchen. Sa particularité : il est aveugle et possède quatre autres sens très développés. En s’appropriant le mythe Daredevil, Mark Steven Johnson réalise un film de super-héros assez violent, tout en gardant le côté "fun" de la bande dessinée. Il souligne parfaitement l’ambiguïté d’un personnage prêt à tout pour donner à tous la justice pour tous, quitte à enfreindre lui-même les lois. Ben Affleck tire parfaitement son épingle du jeu et incarne avec autant de crédibilité les deux faces de Matt Murdock – Daredevil, fascinant et inquiétant. Et comme un super-héros ne peut vivre sans super-vilains, Daredevil lutte contre Bullseye, incarné par un Colin Farrell survolté, et Kingpin, interprété par Michael Clarke Duncan, colosse révélé dans La Ligne verte. Jennifer Garner apporte quant à elle une indéniable sensualité au personnage d’Elektra, grand amour de Daredevil et combattante acharnée. Une belle adaptation de bande dessinée à mettre aux côtés de X-Men et de Spider-Man, autres grandes réussites cinématographiques d’un genre ô combien délicat ! Marc Maesen

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.