Déc 032017
 

La Croix

L'évêque de Dallas demande le retrait des panneaux interdisant le …
La Croix
L'évêque texan Edward Burns a suggéré le retrait des panneaux interdisant le port d'arme dans les églises de son diocèse afin de « ne plus donner l'impression que n'importe quelle paroisse est une cible facile pour le terrorisme ». Dans chaque église

et plus encore »


Lire tout l’article…

Pour aller plus loin :
Godzilla + Pacific RimGodzilla + Pacific RimContient : - Godzilla : En 1999, la centrale nucléaire de Janjira fut mystérieusement détruite, entraînant de nombreuses pertes dont l'épouse et collègue du superviseur Joe Brody. Des années plus tard, Brody fait équipe avec son fils, officier de la Navy, sur les lieux mêmes de la catastrophe, afin de découvrir la vérité sur cet accident. Ils sont alors témoins du réveil de terribles menaces contre l'Humanité, menaces que seul la non moins terrible créature Godzilla pourrait contrer... - Pacific Rim : Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses, les "Kaiju", ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes. Pour les combattre, une arme d'un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les "Jaegers", contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie. Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju. Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l'humanité n'ont d'autre choix que d'avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau et une jeune femme en cours d'entraînement qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger légendaire. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l'humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente...

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.